Bonjour, jouet préféré

Il faut l’avouer l’iPad a su trouver sa vraie place dans ma vie de consommateur Geek. Je n’ai pas résisté plus d’un mois, après le honteux vol subi à Barcelone.

Alors quelle différence entre l’iPad 1 et l’iPad 2 ? Au delà du site d’Apple qui vous fera la liste exhaustive, voici ce qui sont pour moi les 4 « ++ » de cette nouvelle version :

+1) La projection VGA. Désormais quand vous branchez votre iPad2 sur un vidéo projecteur (ou une télé) via l’adapteur celui-ci agit vraiment comme un double écran. Ce n’était pas le cas de l’iPad1 où seules certaines applications permettaient la projection.

+2) Le poids, pas grand chose de moins mais suffisament pour ne plus fatiguer au niveau des poignets quand on lit longuement

+3) La caméra,  pour Photo Booth, vraiment très drôle avec des amis de se lancer dans une séance photo avec les déformations que propose ce photomaton portable pas comme les autres 😉 (d’ailleurs celui-ci est pas mal non plus : http://www.laphotocabine.com/). Mais aussi la caméra pour pouvoir désormais scanner les code 2D ou QR code bien pratique pour visuellement proposer un lien vers un site.

+4) Et pour finir, c’est une application : GarageBand qui est simplement superbe sur le support tablette.

 

 

Non un iPad ça ne sert pas à rien…

Tout le monde a une opinion sur l’utilité de l’iPad…

  • Son constructeur tout d’abord : Apple vous dit qu’il est beau, facile à utiliser et qu’il tient toute une journée sans être rechargé…rien d’étonnant jusque là…
  • La presse qui voit là une opportunité de sauver ses revenus après Internet et les journaux gratuits.
  • Les médias au sens large qui voient eux aussi un moyen de financement  sur un support où la taille d’affichage de la pub va enfin séduire les annonceurs.
  • Et Monsieur Dupont, le matin au comptoir vous dira qu’on lui a dit que ça ne servait à rien.

Tout le monde a son opinion et visiblement ceux qui donnent leur avis ou tirent des plans sur la comète n’ont certainement pas beaucoup utilisé l’iPad.

A titre d’exemple, la presse française (le monde, l’équipe, libé, etc…) qui a décidé de  vous assasiner en vous vendant 0,79€ une simple version PDF de l’édition papier, ne prend pas en compte les nouvelles possibilités que procure cette tablette tactile  (contrairement à USA Today ou France 24 qui l’exploitent parfaitement). Y’a bien le Figaro qui propose une version plus évoluée mais qui à ce jour reste très bugée (les archives restent qu’une sorte de pdf de la version papier, pas d’ergonomie revue).

Et si on en débattait sur worldwideseb.fr ? Je reconnais l’aspect Goodies de l’objet mais je suis persuadé que Apple a réussi à créer un objet qui va générer de nouveaux besoins. Tout ça se vérifiera dans les usages et dans les applications qui sortiront sur l’iPad. Autre tendance à surveiller c’est la concurrence : dans quelle mesure les Microsoft, Google, HP, Archos et autre constructeurs Chinois vont-il valider le concept en sortant eux aussi leurs e-tablette.

Je vous propose donc dans les jours a venir, une série d’articles dans lesquels je partagerai mon utilisation de l’iPad d’Apple.

Astuce : Gmail mais aussi GoogleApps sur iPad

Plus qu’un jour avant la sortie officielle de l’iPad en France. J’ai eu la chance de m’en avoir acheté un aux US il y a déjà quelques semaines, voici donc une astuce pour ceux qui se jetterons sur l’appstore une fois leur nouveau jouet en main.

Tout vient d’une news qui est resté relativement discrète sur les blog francophone. Elle est d’autant plus intéressante que l’application google pour iPad de l’appstore n’exploite étrangement pas la nouvelle interface GMail optimisé pour les tablettes Internet.

Pour pouvoir bénéficier de cette super interface (mieux que l’appli native mail de l’iPad mais qui nécessite d’être toujours connecté), rendez-vous depuis votre iPad sur : http://mail.google.com/mail/mu/

    Ce qui n’est pas dit sur le blog de google c’est que si vous avez un compte GoogleApps for your domain, vous pouvez aussi y accéder avec une URL qui suivra ce schéma :
    http://mail.google/com/a/mu/<yourdomain.com>
    ou
    https://mail.google/com/a/mu/<yourdomain.com> pour ceux qui on activé l’option « Automatically enforce Secure Socket Layer » sur leur Google Apps (merci Duralux pour ton commentaire)

      Une fois sur la page, cliquez sur le « + » du navigateur et choisisez  » Ajouter à l’écran d’accueil » avant d’oublier ce que vous venez de lire 😉

      Voici un aperçu de l’interface (C’est l’image de la news Google, ça m’évite d’en faire une floutée de mon compte)

      Et pour ceux qui viennent d’avoir leur iPad et qui cherche l’appli qui tue, voici 3 qui valent vraiment le coup/coût :

      • Airvideo
      • France24
      • Loopastic HD

      Astuce : Formater une clé USB pour pouvoir la lire sur MAC et PC

      Je dispose d’une clé USB de 8Go (plutôt NipTuck ; elle ressemble à une vraie clé, mais de toute façon ça ne change rien au reste de cette histoire) que j’ai effacé sous Mac OSX (Utilitaire de Disque > Effacer).

      Une fois la clé branchée sous windows 7, voilà que windows ne reconnait pas le contenu et me propose de formater la clé. Si tu acceptes, la capacité reconnue max est de 200 Mo 🙁

      Clairement il y a un problème… et finalement mon erreur était dans le formatage initial de la clé sous Mac.

      Alors pour bien faire (Attention, cette manip effacera l’ensemble des données présentes sur la clé) :

      Sur le Mac, allez dans « utilitaire de disque » (recherchez dans Spotlight).

      Sélectionnez dans la liste à gauche la clé USB puis sélectionnez « Partitionner » dans le menu en haut

      Dans configuration de volume, choisir « 1 ».
      Dans Format, choisir MS-DOS (FAT).
      Donnez un nom à votre clé USB puis cliquez sur le bouton « Option »

      Choisir la dernière option (MBR)

      Cliquez sur OK puis « Appliquer »

      Comment nettoyer sa biblothèque iTunes ?

      Update : Merci @romain pour la mise a jour des liens !

      Si on « googelize » ce besoin sur internet en français et en anglais (removing duplicate from iTunes) on a en gros 4 solutions (Pour toi jeune « digital native » impatient qui se fout de ma prose va à la fin du post il y a le lien pour downloader la solution) :

      recherche-google

      1. Celle du support d’Apple qui propose d’afficher les fichiers en double et après débrouille toi pour retirer tout ça à la main…
      2. Des petits shareware qui à priori couvrent le besoin mais la démo ne permet de faire le nettoyage que sur quelques fichiers et après par ici la monnaie !
      3. Sur les forums pas mal de monde vous dira tu n’as qu’à utiliser « songbird » pour ne pas avoir le problème (aucune critique à apporter a cet excellent clone d’iTunes mais c’est pas une solution tout ça messieurs…)
      4. et et et…. après avoir fait et refait le tour d’internet pour éviter de supprimer à la main les fichiers en double de ma bibliothèque d’iTune, j’ai enfin trouvé l’outil gratuit et pour windows : Teridon’s iTunes Script !

      Pour Windows en effet car  les propriétaires de Mac trouveront assez facilement des scripts qui font le travail (ex : le script de Doug« ).

      C’est un programme appelé « Teridon’s iTunes Script » qui propose de lancer une certain nombre de « tâches d’administration » autour de votre bibliothèque iTunes.

      On y retrouvera en autre un « script » qui :

      • Supprimera vos fichiers en double (suite à une consolidation malheureuse de votre bibliothèque par exemple)
      • Supprimera les morceaux qui n’ont plus de source (avec le <!>)
      • Et 20 autres qui font des choses bien pratiques (c’est écrit en perl c’est donc pas trop du chinois pour un informaticien)

      Le mieux est encore d’aller à la source (en anglais) sur le blog de Robert Jacobson auteur du tool : https://sites.google.com/site/teridon/itunesscripts

      Télécharger et dezziper, double-cliquer sur « teridons_itunes_scripts.exe », choisir une action sur la gauche de l’écran (par exemple « itunes_remove_notfound » pour supprimer les éléments en erreur avec <!> puis cliquer sur « Run selected Script »

      teridon-itune-script

      Merci Robert!