Un Week End à Stockholm (1/2)

16h00 : « et c’est le week end… et c’est le week end… et c’est le week end… »

Ca commence super bien :

Taxi sympathique pour une fois et qui a la bonne idée de passer par l’A1 plutôt que l’A3 complètement blindée à cause d’un accident. Finalement 30 min pour aller à CDG, j’ai plus de 3 heures devant moi.

Enregistrement super rapide : direction la borne e-service Air France, un aller retour dans le lecteur de carte avec votre carte de fidélité Flying Blue, 3-4 sélections sur l’écran tactile et hop le tour est joué. Vous voyez que l’informatique nous aide a lutter contre ces journées toujours trop courtes !

Me voilà en salle d’embarquement F porte 30, tout au fond du hub, dans la pointe du récent bâtiment de verre. Très moderne. Je n’avais pas remarqué à quel point cet endroit du terminal F offre une vue dégagée sur le balai des avions, le tout installé dans des transats dignes des meilleurs places privées d’Italie du sud… (je vous expliquerai un jour).

paris19.jpg

Je dégaine mon PC et décide de finir ma journée de boulot grâce à la connexion WIFI de l’aéroport. En 2 clicks me voilà connecté en VPN sur mon réseau d’entreprise (Spéciale dédicace à Marco du service Bureautique qui s’occupe bien des nomades).

Cerise sur le gâteau, je reçois en live un mail d’un collègue (tata suzanne pour les intimes) qui m’annonce un potentiel déplacement à Singapour (Singap’ pour ceux qui se la joue in peu) en janvier. Doublement cool car je n’y suis jamais allé et ça me fera une nouvelle pastille sur la map monde de mes voyages sur mon profile FaceBook ! (Bien pratique pour se la péter devant son réseau : « Seb has traveled in 318 place » que ça dit sauf qu’en fait t’en as 300 en France dont les 200 villes qui longent le périphérique parisien l’A4 et l’A86…. LOL…)

C’est l’heure d’embarquer, je reçois un coup de fil de mon amoureuse (ma love love c’est son nom de code) déjà sur place, ça caille sec et la neige commence à tomber…

20h00 on décolle, c’est décidément un bon week end qui s’annonce : je suis tout seul pour 3 places. Je branche mes oreilles sur mon Ipod et m’écoute le dernier album de Radiohead. Je monte le son sur Weird Fishes… cette chanson est trop belle… les lumières de Paris se font de plus en plus petites, on vire sur la droite direction nord nord-est : à moi la Suède !!

On survole de Danemark, plus que 400 miles avant d’arriver. Mon voisin de devant joue avec un Iphone ; il mate ses photos de beuveries avec ses potes, regarde ses notes, fouille dans ses pochettes d’album et met à jour la photo d’un contact, une blonde platine super canon… Je veux le même !
Moi aussi je veux faire défiler des trucs touchant l’écran de cet objet trop beau et faire défiler les photos de l’agent love love pour épater la galerie.

Je remarque tout de même que les heureux propriétaires d’Iphone les manipulent en général au niveau des yeux, les bras bien haut alors que c’est beaucoup plus reposant les mains posées sur les genoux sauf que voilà… on les voit pas… 😉

Aller, je vais jeter un rapide coup d’œil sur le guide qu’on à acheté pour ce WE : « Un grand week-end à Stockholm ». Ca dit que c’est beau, qu’il est déconseillé d’y aller en voiture pour juste un week-end (nan sans déconner ? et j’ai besoin de claquer 11€ pour ce précieux conseil !), que la ville est construite sur un archipel de 14 îles, 50 ponts, en hiver il fait beaucoup moins de 0, 100 Sek = 10€ à la grosse, 16h00 il fait nuit, des chiffres, des chiffres, bla bla… bla… bla…
– STOP ! – voilà en fin un truc intéressant : « SKAL » (avec un petit rond au dessus du A) :
porter un toast en Suède n’est pas une simple invite à lever le coude. C’est même un exercice social délicat. A l’initiative du convive qui lance un « skal ! », chacun lève son verre, fait le tour de la table du regard, s’arrêtant pour fixer chacun, porte le verre à ses lèvres, en boit une gorgée et le lève à nouveau en regardant chacun encore une fois. Ce cérémonial peut se reproduire plusieurs fois au cours d’un repas.

… art moderne, ABBA, östermalm… page 101 : « shopping : mode d’emploi »… hé hé… bah zut c’est le WE que les boutiques ferment le plus tôt 16h le samedi et dimanche pas grand chose d’ouvert. Je vais vite page 132 : « Les Bars » voilà qui est mieux… ça promet 😉

1176717-arlanda_express-stockholm.jpg

Atterrissage à Stockholm, Train express direction centre ville, on prend son ticket aux machines jaunes dans l’aéroport, 220 sek et 20 min plus tard on est en plein centre de Stockholm.

nordiclightblog.jpg
Mon hotel, le Nordic Light hotel est juste à la sortie du terminus.

Il fait nuit mais la ville à l’air géniale. Le suédois est incompréhensible, j’ai envie de dire « skal » à tout va !

Laissez un commentaire !