Un iPad pour… regarder ses DivX

Dans la série « Non un iPad ça ne sert pas à rien…« , voici un premier exemple d’usage.

J’utilise l’iPad pour regarder des DivX sur le canap’, dans le lit ou même dans le jardin. Je constate qu’on a tendance à utiliser la tablette là où avant l’iPad, on s’affalait pour lire un magazine ou griffonner une grille de mots croisés.
J’entends déjà certains me proposer un autre endroit mais je ne suis pas d’accord car rien ne pourra concurrencer la Gameboy dans cette piece…

Je regarde donc des vidéos, mais pas comme vous l’explique la pub d’Apple :
dans le cas présent, je « stream » les fichiers qui sont stockés sur le disque dur de mon ordinateur. Les vidéos ne sont pas synchronisées sur l’iPad ni même au format iTunes (comme pour la musique de l’iPod par exemple). Je peux lire des vidéos de tous les formats (mkv, avi, mpeg, mov, etc…) et même afficher les sous-titres.

Pas de bon film sans « gros son ». Le haut parleur de l’iPad n’étant pas assez puissant, j’utilise un casque sans fil pour une immersion totale. Je préfère un casque sans fil car l’intérêt de l’iPad, c’est de l’avoir librement en main, « sans fil à la patte » et en plus l’iPad dispose d’une connexion compatible A2DP qui permet d’y connecter de l’audio Bluethooth.

Les ingrédients :

– 1 iPad connecté sur le même réseau wifi que votre ordinateur (mac ou pc)
– 1 version gratuite ou payante (2,39€) de AirVideo
– 1 Casque Bluetooth Phillips SHB9000

La recette :

1- Installez AirVideo sur l’App Store de l’iPad ou d’iTunes. Même si cela n’est pas mis en avant sur le site de l’éditeur l’application iPhone est optimisée pour l’iPad.

2- Installez la partie logiciel « serveur » sur votre ordinateur que vous trouverez ici. Une fois installée, ajustez les paramètres du logiciel serveur en y ajoutant le(s) dossier(s) où se trouvent vos vidéos : clic droit sur l’icone du server qui apparait dans la barre des tâches > « Server preferences » > « Add a Disk Folder » puis sélectionnez le dossier où se trouvent vos vidéos (répétez l’opération si nécéssaire).
Quel que soit le format de vos videos, elles seront encodées « à la volée » au moment où vous y accèderez depuis l’iPad (l’ordinateur devra être actif bien entendu).

3- Pour la partie son, activez la connexion Bluetooth de l’iPad (Réglages > Général > Bluetooth > Activer). Allumez votre casque BT en mode jumelage (maintenir le bouton d’allumage jusqu’à ce que le signal lumineux clignote rouge puis bleu pour le modèle SHB9000). Votre iPad vous propose alors de se connecter avec le casque.
Note : Ne manipulez pas les controles de lecture qui se trouvent directement sur le SHB9000 pendant la lecture d’un film car c’est la fonction iPod qui va réagir et pas AirVidéo (c’est le même problème qu’entre iTunes et VLC sur Mac avec les boutons de contrôle de lecture du clavier F8).

Vous avez fini, il n’y a plus qu’a lancer AirVideoFree sur l’iPad. Parcourez les films qui se trouvent sur votre ordinateur, il est possible qu’ils n’apparaissent pas tous directement à l’écran (c’est une limitation de la version free), il suffit simplement de cliquer sur le bouton refresh du menu gauche pour lister la suite.

A vous de jouer maintenant (Vous pouvez partager dans les commentaires du blog votre config et vos réglages).

On pourra dire que l’iPad sert au moins à çà 😉

Non un iPad ça ne sert pas à rien…

Tout le monde a une opinion sur l’utilité de l’iPad…

  • Son constructeur tout d’abord : Apple vous dit qu’il est beau, facile à utiliser et qu’il tient toute une journée sans être rechargé…rien d’étonnant jusque là…
  • La presse qui voit là une opportunité de sauver ses revenus après Internet et les journaux gratuits.
  • Les médias au sens large qui voient eux aussi un moyen de financement  sur un support où la taille d’affichage de la pub va enfin séduire les annonceurs.
  • Et Monsieur Dupont, le matin au comptoir vous dira qu’on lui a dit que ça ne servait à rien.

Tout le monde a son opinion et visiblement ceux qui donnent leur avis ou tirent des plans sur la comète n’ont certainement pas beaucoup utilisé l’iPad.

A titre d’exemple, la presse française (le monde, l’équipe, libé, etc…) qui a décidé de  vous assasiner en vous vendant 0,79€ une simple version PDF de l’édition papier, ne prend pas en compte les nouvelles possibilités que procure cette tablette tactile  (contrairement à USA Today ou France 24 qui l’exploitent parfaitement). Y’a bien le Figaro qui propose une version plus évoluée mais qui à ce jour reste très bugée (les archives restent qu’une sorte de pdf de la version papier, pas d’ergonomie revue).

Et si on en débattait sur worldwideseb.fr ? Je reconnais l’aspect Goodies de l’objet mais je suis persuadé que Apple a réussi à créer un objet qui va générer de nouveaux besoins. Tout ça se vérifiera dans les usages et dans les applications qui sortiront sur l’iPad. Autre tendance à surveiller c’est la concurrence : dans quelle mesure les Microsoft, Google, HP, Archos et autre constructeurs Chinois vont-il valider le concept en sortant eux aussi leurs e-tablette.

Je vous propose donc dans les jours a venir, une série d’articles dans lesquels je partagerai mon utilisation de l’iPad d’Apple.